OSTINATO, AL-ÁNDALUS

22 Juin 2017
Paraiso
436
0

Ostinato, al-Ándalus, un film de Anne-Marie Faux

Œuvre intimiste où la mémoire s’enlace dans l’histoire, le film nous invite à une élégie, de Montfermeil à la Kabylie, de la Palestine à Grenade. Véritable cheminement poétique que nous offre Anne-Marie Faux, nous devenons, au fil du récit, des regards qui se souviennent, et ce avec une délicatesse qui murmure longtemps en nous.

Synopsis

Il y a ce dont je me souviens et ce dont je ne me souviens pas, comme nous tous, et l’un importe autant que l’autre, comme importent autant l’un que l’autre l’imaginaire et le réel, les vivants et les morts. Il arrive que la Méditerranée pleure comme il arrive qu’elle danse, qu’elle enfante et qu’elle noie. Berceaux, tombeaux, elle est nôtre, depuis le soupir du Maure à Grenade aux insurrections de Montfermeil, des montagnes de la Kabylie au bruit de l’hospitalité à Marinu d’Albu. Peut-être est-il venu le temps de dire cette mer pour entrevoir ce que nous ferons quand la guerre sera finie.

 

Programmé aux Écrans Parallèles du FID 2017 à Marseille.

Ostinato, al-Ándalus

Réalisation : Anne-Marie Faux

Scénario : Anma Baroudi

Directeur de la photographie : Tahar Kessi

Son : Jules Wysocki

Musique : Tahar Kessi

Montage : Tahar Kessi et Margaux Serre

 

La cinéaste

Anne Marie Faux est cinéaste, plasticienne, et enseignante. Elle a écrit de nombreux films et documentaires.

Filmographie

Le bruit du temps, Messaoud, 2014, 63 minutes, Fid Marseille, Rencontres de Béjaïa, Algérie

Et que l’espérance est violente, 2011, 13 minutes, Festival de Pantin

Face au vent, partition buissonnière, 2010, 45 minutes, Fid Marseille, Corsica doc, Ajaccio, Écrans documentaires, Arcueil, Epinal, Pantin Diffusion : Cinécinémas (2011)

Hic rosa, partition botanique, 2008, 53 minutes, Prix du GNCR Fid Marseille, Prix du Rayon Vert à Cerbère. Sélectionné à Pantin, Mar del Plata, Oberhausen, Lisbonne, Beyrouth, Rome, Ajaccio…Diffusion : Ciné-cinémas (2008), Musée du Jeu de Paume, soirée Bref au MK2 Quai de Loire

Maurice Pialat, l’amour existe (co-réalisé avec Jean-Pierre Devillers), 2007, 80 minutes. Compétition officielle au Festival de Cannes – Diffusion : France 3 – Sortie salles Bodega films (2007)

Renoir(s), en suivant les fils de l’eau  (co-réalisé avec Jean-Pierre Devillers), 2005, 52 minutes Diffusion : France 5